Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
colsavelo.over-blog.com

Challenge du Vercors GranFondo samedi 21 mai avec les copains du club

21 Mai 2016 , Rédigé par Jean-Christophe Publié dans #Cyclosportives, #lasts, #Alpes

C'est mon neuvième challenge du Vercors, et aujourd'hui la météo promet d'être exceptionnelle, impossible de rater ça ! d'autant que cette année le parcours sera inédit, avec un départ et une arrivée à St Nizier du Moucherotte :-)

Le grand parcours "GRAN FONDO" est également légèrement raccourci par rapport à l'an passé, ce qui devrait attirer plus de monde dans ce magnifique massif du Vercors.

Le parcours inédit du Challenge du Vercors GranFondo 2016, au départ de St Nizier du Moucherotte

Le parcours inédit du Challenge du Vercors GranFondo 2016, au départ de St Nizier du Moucherotte

Je récupère Mathieu à 5h50 au péage de Ruy, puis nous filons jusqu'à St Nizier où nous retrouvons Stéphane (VCBJ), mais aussi François (VCBJ) et Florent (VC St Quentin F.), lors du retrait des dossards vers 7h15.

Nous retrouvons également Sylvain C. qui partira sur le parcours moyen, nul ne doute qu'il devrait faire un podium lui qui a déjà gagné cette cyclo il y a deux ans.

Il y a un monde fou ce matin dans la file d'inscription, je n'ai jamais vu autant de monde sur cette cyclo, le soleil prévu aujourd'hui y est sans doute pour quelque chose. Je me demande comment nous pourrons prendre le départ à 8h le temps d'inscrire tous ces participants...

J'aperçois dans la file Nicolas Roux, pas de doute qu'il devrait l'emporter aujourd'hui sur un parcours taillé pour lui avec notamment la dernière ascension en faux-plat montant pour rejoindre St Nizier !

La queue encore à l'extérieur du gymnase, les inscriptions sont très nombreuses aujourd'hui !!

La queue encore à l'extérieur du gymnase, les inscriptions sont très nombreuses aujourd'hui !!

Avec Stéphane et Mathieu, fin prêts pour ce nouveau Challenge du Vercors 2016, sous un beau soleil matinal

Avec Stéphane et Mathieu, fin prêts pour ce nouveau Challenge du Vercors 2016, sous un beau soleil matinal

St Nizier du Moucherotte se réveille avec effervescence en ce samedi 21 mai

St Nizier du Moucherotte se réveille avec effervescence en ce samedi 21 mai

Vers 7h45, nous nous positionnons sur la ligne de départ avec François également.

Nous y retrouvons aussi Bruno qui partira sur le parcours MedioFondo de 115 kms.

Le départ est comme je l'imaginais retardé jusqu'à 8h20-8h30, sans doute dû à l'affluence sur cette cyclo aujourd'hui...

Ligne de départ à St Nizier

Ligne de départ à St Nizier

Avec les copains du VCBJ, Stéphane, Mathieu et François

Avec les copains du VCBJ, Stéphane, Mathieu et François

Départ de mon 9 ème Challenge du Vercors (dont 5 ème grand parcours), espérons que celui-ci sera le bon ;-)

Départ de mon 9 ème Challenge du Vercors (dont 5 ème grand parcours), espérons que celui-ci sera le bon ;-)

Enfin le départ est donné vers 8h30...la descente est neutralisée jusqu'à Lans-en-Vercors grâce à des motos à l'avant de la course. Je n'ai mis ni veste ni manchettes aujourd'hui vu le soleil prévu, du coup il fait un peu frais dans cette première descente où il y a encore des passages à l'ombre...brrrr...

Dans le premier col de la Croix Perrin, il y a beaucoup de monde, difficile de se faufiler...j'essaie de rester dans la roue de François et Florent car je sais qu'ils sont très costauds sur ce genre de cols très roulants.

Pour une fois, je ne me mets pas dans le rouge dans cette première ascension de 3,6 kms / 212m D+, je grimpe presque à l'aise puisque le cardio est à 165 bpm de moyenne, pourtant je fais ici un PR à 21,9 km/h, de bonne augure pour la suite..

Peu avant d'arriver vers le sommet, un coureur qui semble "à la limite", zigzague légèrement de gauche à droite et finis par venir mettre son attache-rapide dans ma roue avant RSYS !! Les rayons font un bruit strident, je crains la casse et l'abandon...mais finalement plus de peur que de mal, les RSYS c'est du solide ;-)

Je m'engage dans la descente rapide vers Autrans, la roue avant semble bien tenir le coup je n'entends aucun bruit dans les rayons, je suis rassuré..

Pour revenir sur Méaudre, le groupe ne roule pas bien vite, du coup nous sommes rejoints par d'importants groupes à l'arrière, il y a même des coureurs du parcours MedioFondo avec nous, ils ont dû faire partir les 2 parcours en même temps ! C'est un peu la foire quand même !!

La descente des gorges du Méaudret n'est pas très rapide non plus, enfin tout est relatif, disons que j'ai déjà connu beaucoup plus rapide lors de précédentes éditions.

Nous remontons ensuite sur Villard-de-Lans par les Jarrands, il y a un monde fou, il faut être sur ses gardes à chaque instant, je n'aime pas trop quand ça frotte !!

Tout le monde essaie de se positionner pour la montée suivante du col d'Herbouilly...

Avant d'attaquer le col d'Herbouilly, la moyenne au compteur est de 37,5 km/h.

Dés le pied du col dans les passages pentus, j'essaie de faire la différence pour rejoindre François et Florent partis légèrement devant et ainsi me retrouver en plus petit comité.

Je grimpe la suite du col avec eux dans un groupe où se trouve également Jeremy, mon compagnon d'aventure de l'EDT 2012 Albertville-La Toussuire :-)

Comme pour le col précédent, je me sens très à l'aise dans cette seconde ascension de 10,3 kms / 380m D+ (4%), le cardio ne grimpe pas trop (161 puls en moyenne sur l'ascension), j'ai déjà monté beaucoup plus vite ce col d'Herbouilly. Tant mieux, cela me permettra de garder des forces pour le gros morceau tout à l'heure, le col de la Machine...

Même dans les passages très pentus sur le dernier kilomètre d'Herbouilly, le rythme du groupe me convient bien et je ne cherche pas à en faire plus, je m'économise :-)

Ce col d'Herbouilly est monté en 25min41 à 24,2 km/h, à 43 secondes de mon record de l'an passé. Stéphane a bien suivi le rythme du départ cette année, il est avec moi au sommet d'Herbouilly, c'est super :-)

Nous descendons maintenant, à vive allure cette fois, sur St Martin-en-Vercors, puis les Baraques-en-Vercors où se séparent les deux parcours.

Notre groupe prend le tunnel des Grands-Goulets pour rejoindre ensuite rapidement le Royans à Ste-Eulalie-en-Royans puis St-Laurent-en-Royans.

Il est temps de s'alimenter avant d'arriver à St-Jean-en-Royans, pied de l'ascension du col de la Machine qui devrait faire la différence..

La moyenne au compteur est de 35 km/h, ça a quand même bien roulé depuis le départ.

Dés les premières rampes du col, assez pentues, le groupe s'étend puis il y a des cassures.

Je reste à l'avant du groupe, mené par une feminine, Van Der Moeren Ils (de nationalité Belge), vraiment très impressionnante avec son maillot au liseret arc-en-ciel, j'apprendrai plus tard qu'elle a gagné la Marmotte l'an passé en 2015..une pointure !!!

Le cardio est cette fois assez haut, autour de 175 puls, mais je tiens le coup, j'ai bien fait de m'économiser avant !!

Stéphane, Florent, Jeremy et François ne peuvent suivre ce rythme très soutenu dans ces passages à fort pourcentage, dommage car je sais qu'ils sont très costauds sur des portions un peu plus roulantes. Je vais donc devoir composer avec ce nouveau groupe où je ne connais personne, et vais essayer de tenir les roues jusqu'à l'arrivée..

Ce col de la Machine (1011m) de 11,2 kms / 696m D+ (6%), quasi équivalent à notre Calvaire de Portes local, est avalé en 37min32 à 17,9 km/h de moyenne...mon cardio à 175 puls de moyenne, quand même !! C'est mon nouveau PR sur ce col.

Le col de Carri (1215m) suivant est également grimpé sur un rythme élevé, j'y fais aussi un nouveau PR puisque les 6,3 kms / 160m D+ (2%) sont grimpés en 14min16 (26,5 km/h) à 165 puls au cardio.

Le groupe au sommet du col est assez conséquent, c'est super pour le retour sur Villard-de-Lans.

La moyenne au compteur est de 32,7 km/h, et le gros du D+ est déjà derrière nous, même s'il reste encore de belles montées qui peuvent faire mal...

La descente du col de Carri est très rapide, je me fais presque peur..77 km/h de vitesse maxi dans cette descente, ça va quand même très vite...presque trop vite pour moi mais je fais l'effort pour ne pas me laisser distancer.

Nous rejoignons maintenant La-Chapelle-en-Vercors où certains s'arrêtent ravitailler, puis St-Agnan-en-Vercors.
Nous prenons maintenant la route des Baraques-en-Vercors, où nous retrouvons Bruno qui fait aussi le grand parcours, mais est parti en mode "furtif", 30 minutes avant le départ officiel de la meute ;-)

Van Der Moeren Ils est toujours impressionnante et mène souvent le groupe, même Bruno est dans sa roue :-) improbable ;-)

Je n'ai plus beaucoup d'eau dans les bidons et bois donc par petites gorgées pour économiser..

J'avale un gel SIS qui se boit sans eau et devrait m'aider pour le finir le parcours dans de bonnes conditions.
La montée de St Julien en Vercors qui suit et que je crains toujours notamment à cause du vent de face, se passe bien mais me fait souffrir presque plus que le col de la Machine..

ça grime en effet encore très vite puisque je fais une nouvelle fois un PR ici...les 2,5 kms / 143m D+ (6%) sont montés en 7min47 à quasi 20 km/h de moyenne...et mon cardio à 176 puls !

Je prends le temps de bien récupérer dans la descente qui suit afin d'aborder l'ascension suivante des gorges de la Bourne dans de bonnes conditions.

Dans la descente nous rattrapons Yann, un ami du club de Florent de St Quentin F., parti devant avec les cadors mais qui n'a pu suivre leur allure trop élevée dans le col de la Machine.

Dés le pied des gorges de la Bourne, il y a un gros embouteillage de voitures en sens inverse, nous sommes obligés de passer un-par-un en file indienne. Heureusement cela ne dure pas et le groupe se relance rapidement. A mi-grimpée, je ne vois plus Bruno à l'arrière du groupe, a-t-il rencontré un souci sur cette route dont le revêtement est très dégradé ?

Yann n'a pas suivi non plus, c'est toujours difficile de suivre un groupe lorsqu'on a roulé un moment tout seul..j'ai déjà connu ça.

Je m'accroche encore pour tenir le groupe sur le final des gorges de la Bourne car je sais que ce sera très roulant ensuite pour revenir sur Villard-de-Lans et Lans-en-Vercors.

Le retour sur Villard par Les Jarands est encore très rapide mais c'est beaucoup plus facile de tenir les roues quand le revêtement est bon :-)

J'en profite pour prendre un gel coup de fouet Overstim en prévision du finish de St Nizier...

Pour revenir sur Lans-en-Vercors la première partie est inédite puis nous rejoignons la vieille route que je connais bien, après un passage assez pentu qui me fait très mal, et le cardio qui grimpe même à 180 puls !

J'entends certains coureurs du groupe dire que la montée de St Nizier est assez facile en groupe car très roulante, je ne vais pas lacher maintenant ;-) même si j'aurais préféré finir un peu moins vite.

Nous rejoignons rapidement Lans-en-Vercors par la vieille-route, puis attaquons groupés cette dernière ascension de 7,8 kms / 125m D+.

Van Der Moeren Ils est toujours devant et emmène un rythme soutenu mais raisonnable. Vers la seconde moitié de la grimpée, certains accélèrent nettement l'allure, tout le monde s'accroche, l'arrivée est proche :-)

Le panneau dernier kilomètre, et enfin la ligne d'arrivée où le sprint est limité, personne ne souhaitant doubler cette première féminine qui nous a aidé tout le long du parcours par son train très élevé mais régulier et sans a-coups.

La moyenne au compteur à l'arrivée est de 32,8 km/h, je suis vraiment très content de ce résultat :-)

Dés la ligne franchie, je vais tout de suite féliciter Van Der Moeren Ils qui a vraiment été exceptionnelle aujourd'hui ! 

Je la remercie grandement et lui souhaite bonne chance pour toutes les nouvelles épreuves qu'elle a prévu cette année après sa victoire sur la Marmotte en 2015 !

Grâce à elle, j'ai fait je pense ma meilleure performance sur ce challenge du Vercors grand parcours, une vraie satisfaction après plusieurs éditions un peu galère pour moi.

Un grand merci à Van Der Moeren Ils, qui a emmené le groupe sur toute la seconde partie du parcours !

Un grand merci à Van Der Moeren Ils, qui a emmené le groupe sur toute la seconde partie du parcours !

Elle se classe 33 ème scratch, 1ère féminine !

Elle se classe 33 ème scratch, 1ère féminine !

La ligne d'arrivée à St Nizier du Moucherotte

La ligne d'arrivée à St Nizier du Moucherotte

Ce challenge du Vercors 2016 Gran Fondo est remporté par Nicolas Roux en solo en 4h, impressionnant !, devant William Turnes et Julien Sauvigne qui complètent le podium.

Je me classe 37 ème scratch et 14 ème de ma catégorie 40-49 ans.

Mon meilleur classement sur un Challenge du Vercors grand parcours :-)

Mon meilleur classement sur un Challenge du Vercors grand parcours :-)

Peu de temps après mon arrivée, François en termine à son tour, un super résultat pour lui aussi qui se classe 49 ème et a très bien rattrapé le temps perdu dans la Machine. François, un sacré costaud sur les portions roulantes ! j'imagine qu'il a dû envoyer du lourd dans la dernière ascension vers St Nizier !!

J'attends maintenant Stéphane qui arrive peu de temps après, et réalise une très belle performance, même s'il lui a manqué un peu dans la Machine pour suivre le groupe. Beaucoup de PRs pour lui aussi aujourd'hui, le 200 du mois d'avril et la sortie Vercors avec Fred ont payé !

Florent arrive un peu plus tard. J'apprends qu'il a rencontré un problème dans le col de la Machine puisqu'un rayon s'est cassé sur sa roue arrière...galère...pas de chance pour lui après sa crevaison déjà l'an passé..d'autant plus qu'il a aussi crevé deux fois au retour cette année dans les gorges de la Bourne...sans doute à cause de ce problème de rayon cassé. Vraiment dommage car il avait le niveau pour suivre le groupe, mais il y a toujours des incidents de course sur un Challenge du Vercors et j'en sais quelque chose ;-)

Mathieu arrive environ trente minute après, une très belle réussite pour lui aussi, une foison de PRs dans toutes les ascensions, et à la clé un diplôme d'or inédit :-) Pour Mathieu aussi ,l'entrainement de ces derniers mois a porté ses fruits !

Avec mon ami Stéphane à l'arrivée de cette édition 2016 :-)

Avec mon ami Stéphane à l'arrivée de cette édition 2016 :-)

Une fois tous réunis, nous allons chercher nos sacs repas et retrouvons Florent et Yann à table. Au menu : salade de lentilles, ravioles du dauphiné sauce trompettes de la mort et compote de pommes "maison". Pas de doute, tout le monde a de l'appétit après ce parcours très exigeant ;-) c'est très bon, mais les quantités sont un peu limite à mon goût :-(

Nous donnons avec Stéphane, rendez-vous à Florent à Savines-le-Lac mercredi prochain, afin de grimper ensemble le Mont Colombis !

Ravitaillement d'arrivée à St Nizier, très bon sac repas mais un peu limité en quantité à mon goût

Ravitaillement d'arrivée à St Nizier, très bon sac repas mais un peu limité en quantité à mon goût

Le parcours de cette édition 2016 :

St-Nizier-du-Moucherotte - Lans-en-Vercors - Col de la Croix Perrin (1220m) - Autrans - Méaudre - Les Jarrands - Villard-de-Lans - Bois-Barbu - Col d'Herbouilly (1370m) - La Gratte - St-Martin-en-Vercors - Les Barraques-en-Vercors - Echevis - Ste-Eulalie-en-Royans - St-Laurent-en-Royans - St-Jean-en-Royans - Col de Gaudissart (840m) - Col de la Machine (1011m) - Col de Carri (1215m) - La-Chapelle-en-Vercors - Saint-Agnan-en-Vercors - Saint-Martin-en-Vercors - St-Julien-en-Vercors - Pont de la Goule Noire - Gorges de la Bourne - Les Jarrands - Villard-de-Lans - Les Geymonds - Les Girards - Le Peuil - Lans-en-Vercors - Saint-Nizier-du-Moucherotte

154 kms - 2751m D+ (1,79%) - 4h40 - 32,8 km/h

Le classements du club VCBJ sur ce parcours Gran Fondo (357 coureurs classés) :

- Jean-Christophe 37ème / 14ème cat. (4h26)

- François 49ème / 18ème cat. (4h33)

- Stéphane 145ème / 35ème cat. (5h02)

- Mathieu 221ème / 29ème cat. (5h32)

Mon diplôme du Challenge du Vercors Gran Fondo 2016

Mon diplôme du Challenge du Vercors Gran Fondo 2016

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Hello JC.<br /> Encore une énorme perf pour toi sur cette magnifique cyclo. Quand je vois que j'étais a la ramasse après 150 bornes samedi, je regrette de ne pas avoir tes jambes !!!<br /> <br /> La moyenne, passe encore mais n'avoir jamais la certitude de finir un beau parcours en bonne forme, c'est parfois difficile a accepter.<br /> <br /> Bref, profite de ces bonnes jambes pour prendre du plaisir dans nos montagnes. Je suis de retour en vallée d'Aure ou le beau temps est présent. J'irai tâter le terrain demain ou mercredi afin de voir si j'ai vraiment récupéré...<br /> <br /> L'Immortelle approche et un enchaînement soulor, aubisque, marie blanque et castet me tenterait bien. Bon, c'est la forme qui me guidera et pas l'envie. Cela me donnerait un bon entrainement pour le week-end du 19 juin ou nous voulons faire une marmotte en sauvage avec une bande de copain de mon club. A voir si je ferai le déplacement !!!!<br /> <br /> Amitiés, Mimi
Répondre
J
Hello Michel,<br /> <br /> J'ai surtout bénéficié de la grande forme de la première féminine, sans elle je pense que ma moyenne aurait été bien inférieure.<br /> Tu dois être patient de ton côté, tu as déjà fait un grand chemin depuis ton accident qui ne date pas de tant que ça, je suis sûr que tu retrouveras ta forme parfaite d'ici quelques années.<br /> La vallée d'Aure...rien que le nom me fait rêver...bon je ne vais pas me plaindre, je pars dans les Alpes du sud d'ici 2 jours pour un week-end de 5 jours vers St Martin Vésubie ;-)<br /> Tu as déjà la forme vu tout ce que tu prévois en prévision de l'Immortelle !!! Bonne chance à toi pour la suite de tes aventures Pyrénéennes.<br /> A bientôt,<br /> Amitiés,<br /> JC
C
Pouaaaaaah faire du presque 33km/h sur un tel parcours !!!! Naaaan mais je savais même pas que c'était techniquement possible, quoi !!! Ahah quand je vois ce type de perf, je me dis, 'imagine les à 33km/h sur les parties les plus pentues !!! Alors: imagines toi sur les premières rampes, terribles, de la Machine à 33km/h quoi !!!!! ENORME. Bravo JC!!!! T'es un sacré client :) Et en plus... t'en as pris plein les yeux, car certains de ces coins du Vercors sont sublimes.<br /> Bonne récup !
Répondre
J
Salut Baptiste, <br /> Les premiers sont à plus de 36 km/h...c'est encore une autre dimension, un autre niveau !<br /> Non rassures-toi, on n'a pas grimpé la machine à 33 km/h, mais à 17,9 km/h ce qui était déjà bien suffisant pour me faire grimper le cardio très haut ;-) mais comme tu sais si bien, "c'est dûr le vélo" ;-)<br /> J'en ai vraiment pris plein les yeux samedi avec ce magnifique soleil, le Vercors est vraiment sublime en effet, pas eu le temps de prendre des photos cette fois par contre :-(<br /> Même François qui ne vient pas souvent dans le coin a trouvé les paysages grandioses :-)<br /> A+<br /> JC
B
Salut Jean-Christophe,<br /> <br /> Encore une très belle course et une grande performance ! <br /> <br /> A vrai dire, je ne comprends pas pourquoi tu n'as eu que le brevet d'Or. Par rapport à ce que j'ai fait sur la Look, tu mériterais largement le Platine.<br /> <br /> Bertrand
Répondre
J
Salut Bertrand et merci pour ton message.<br /> C'était une belle course comme tu dis, j'ai surtout géré au départ ce qui m'a bien aidé sur la seconde partie du parcours pour suivre le rythme effréné de la première féminine ;-)<br /> Je ne pense pas qu'il existe un brevet Platine, le maximum c'est le brevet d'Or il me semble chez SportCommunication, mais tu peux leur proposer d'en créer un, notamment pour les extra-terrestres qui finissent dans le top 20 !<br /> A++<br /> JC
A
Bravo JC :)<br /> Encore une belle course :)<br /> La météo a du bien aider !<br /> C'était parfait et c'était la journée où il fallait être dehors
Répondre
J
oui Alex, c'était super de pouvoir courir le Challenge du Vercors avec une météo pareille, c'était la première fois pour moi avec un si beau soleil le matin :-) vraiment parfait !<br /> Tu en as bien profité aussi avec ton 200 du lac du Bourget, bien joué Alex !<br /> A+<br /> JC
F
Salut JC, <br /> <br /> Un beau résumé où c'est très sympa de mettre en valeur tous les autres cyclos qui étaient avec toi pour cette belle journée : compagnons de route, compagnons d'échappée et compagnons de voiture ;-). <br /> C'est sûr que tu avais les jambes, mais les circonstances de course jouent un rôle important. Tu l'as connu par le passé. Cette année, elles étaient avec toi! <br /> Bravo encore pour ce beau résultat. :-)<br /> <br /> Fred
Répondre
J
Salut Fred, j'espère que tu es bien remis de ta grosse sortie Velay d'hier !<br /> Oui j'avais les jambes hier, notre entrainement des semaines passées y est pour beaucoup je pense.<br /> Comme tu dis, les circonstances de course sont très importantes, mais d'une manière générale je me rends de plus en plus compte qu'il vaut mieux toujours partir un peu moins vite, quitte à être un peu "en dedans", plutôt que d'essayer de suivre des groupes de cadors qui ont un niveau bien plus élevé....même si c'est parfois tentant au départ...<br /> A bientôt,<br /> JC
F
Salut JC,<br /> <br /> Juste un mot Bravo et super récit comme d'hab...
Répondre
J
Salut Florencio,<br /> <br /> J'ai confondu ton nom "flo" avec mon ami "Florent" qui était avec moi hier au Challenge, d'où la confusion désolé ;-)<br /> Merci pour ton message et ton passage sur le blog et bon courage à toi pour le Ventoux qui approche...<br /> A bientôt !<br /> JC